Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202021-0

Clytemnestre, épouse du roi Agamemnon, héros de la guerre de Troie, est surtout célèbre pour le meurtre cruel de son mari, après voir attendu 10 années son retour de la guerre. Figure de sorcière, de femme monstrueuse, trompeuse, haïssant sa descendance, Clytemnestre a mauvaise presse. 

L'écriture contemporaine proposée par la compagnie La revanche de Simone revisite cette figure de la mythologie pour lui donner la parole, lui donner une chance de nous donner sa vision de l'histoire, de s'assumer comme monstre, comme "sur-femme", une figure de reine à la merci d'un pouvoir dominant qui absorbe toutes les luttes. 

Sous la forme d’un fantôme immatériel et majestueux, au maquillage démesuré et costumes somptueux, accompagnée en musique par un confident muet qui ne peut dire la complainte de sa maîtresse que par le chant, Clytemnestre nous fait entrer dans un monde de souvenirs et d’horreur, de rage et de tristesse, pour évoquer, avec une joie terrible, la guerre ouverte que se donnent les deux sexes depuis toujours.

La création musicale, inspirée par la musique new-wave, néo-classique à la Klaus Nomi, par la pop britannique des années 80, autant que par la variété française, sans oublier un léger détour par l'épique de Woodkid, suit au plus près les mouvement de pensées et les étapes du récit déroulé par le personnage principal, qui prendra à l'occasion le micro pour chanter Bibie au retour d'Agamemnon, ou Creep de Radiohead dans un moment de désespoir. Le spectacle en cours de création se jouera prochainement.